Dans le cadre du projet de loi de programmation de la recherche, nous avons auditionné en commission des affaires culturelles les députés Cédric Villani, Philippe Berta et Francis Chouat.

” Les montants globaux des crédits affectés à la recherche nous semblent insuffisants, et ils ne remettent pas en cause le principe de financement quasi exclusif de la recherche à travers des appels à projet via l’ANR (Agence Nationale de la Recherche).
De plus, ces financements s’orientent en trop grande partie vers une privatisation de notre service public de la recherche. “