Michel Larive

Député de la deuxième circonscription de l'Ariège

 

 

Porter votre parole, partout où cela est utile

Vous m’avez fait l’honneur de m’élire comme député pour défendre les valeurs humanistes, sociales et écologiques auxquelles vous et moi sommes viscéralement attachés. La tâche est rude mais mon effort, associé à celui de mes collègues de la France insoumise, sera sans relâche pour nous opposer à la politique destructrice d’Emmanuel Macron.
Parmi mes nombreux devoirs, je n’oublie pas celui de vous tenir constamment informé.e.s du travail effectué et c’est pourquoi, sur ce site, je vous rendrai compte régulièrement de notre actualité.

Edito


 

Ces derniers jours, l’actualité tourne entièrement autour de la révolte populaire des gilets jaunes. Le peuple souverain s’était donné rendez-vous samedi dernier pour dire non à la politique du Président de la République et pour exiger sa démission. Aujourd’hui de nombreux rassemblements ont encore lieux. Le mouvement est loin de s’essouffler et ce ne sont pas les  sondages d’adhésion qui contrediront cette affirmation. Il était illusoire de penser que le gouvernement pourrait continuer impunément sa politique de casse sociale. Supprimer l’ISF et compenser la perte de cette recette par la hausse de la taxe sur les carburants, entre autre, n’a pas eu l’approbation des français.es.

Face à cette situation et plutôt que d’écouter les revendications légitimes de son peuple, M. Macron et son gouvernement ne changent pas de ligne directrice.

Les gilets jaunes descendent dans la rue, pour bloquer les routes, les ronds points, les raffineries ou encore les péages. Ils sont l’expression de la colère de tout un peuple, dans sa diversité et sa pluralité. Nous devons être solidaires avec ceux qui luttent afin que nous puissions vivre dans une France plus juste.

Je me suis rendu jeudi dernier, aux côtés des gilets jaunes de Saint-Girons pour partager un moment d’échanges en toute convivialité. Depuis le début de son mandat, M. Macron applique sa politique libérale sans majorité. Certe, l’Assemblée lui est acquise et son élection au scrutin uninominal majoritaire à deux tours à l’élection présidentielle n’est pas à remettre en question. Cependant il n’existe pas, et il n’a jamais existé, de majorité de français dans le pays prête à le suivre. La suppression de l’ISF est une mesure qui n’avantage que les ultra riches, comme la suppression de l’exit tax ou la diminution des minima sociaux.

Il est complètement illusoire de croire, comme le font le Premier Ministre et le gouvernement, que c’est en poursuivant leur politique d’austérité pour les plus nombreux et de profits pour les plus riches, qu’ils obtiendront l’approbation des françaises et des français. Il n’y a pas d’ordre public sans justice sociale. Employer la force pour répondre à la détresse sociale est une grave erreur et prouve une fois de plus, à quel point le Président et son gouvernement méprisent leurs concitoyen·ne·s.

Les gilets jaunes ont beaucoup fait parler d’eux ces derniers jours en France métropolitaine; à la Réunion, la situation est bien différente. J’ai eu l’occasion d’interpeller le gouvernement lors de la séance des Questions au Gouvernement sur le sujet. La situation sur l’île de La Réunion est insurrectionnelle. Le gouvernement prévoit l’envoi de troupes supplémentaires pour réprimer la contestation sociale. Plutôt que de s’attaquer aux vrais sujets, à la pauvreté et au chômage, le gouvernement choisit de faire taire le peuple de La Réunion par la violence.

C’est dans ce contexte d’injustices sociales que l’on a appris, lundi 19 novembre, l’arrestation au Japon de Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan, pour soupçons de fraude fiscale. Qu’il s’agisse ou non d’un différend industriel n’est pas la question centrale. On peut légitimement s’interroger sur la loyauté des plus riches vis-à-vis de l’impôt, sur leur volonté de participer à l’effort collectif. Cet effort qui est imposé à l’immense majorité des français·es, non pratiquant de “l’optimisation fiscale”. À la France insoumise, cela fait des mois que nous alertons sur ces phénomènes planétaires de fraude fiscale et que nous tentons de faire avancer la législation sur le sujet. Chaque année, ce sont des milliards qui sont volés aux peuples du monde entier. Ces détournements ont assez duré, de tels comportements ne peuvent pas restés impunis, il est temps de stopper définitivement l’évasion fiscale.

Enfin, je terminerai cet édito en témoignant de ma stupéfaction face aux résultats de l’élection partielle de dimanche dans la 1ere circonscription de l’Essonne. L’insoumise Farida Amrani et l’ex premier adjoint de M. Valls étaient opposés pour le poste de député laissé vacant par le départ de Manuel Valls. Je ne comprends pas que dans un tel contexte de révolte contre la politique menée par le gouvernement, un nouveau député vienne gonfler les rangs de la majorité.

Nous n’avons pas obtenu une 18ème députée insoumise au sein de notre groupe parlementaire mais nos convictions n’en sont pas ébranlées, au contraire, nous continuerons de mener nos actions et de défendre nos idées face à un gouvernement hors-sol qui n’a d’autres préoccupations que les intérêts des plus riches.

Ma semaine en image

du 10 au 16 décembre 2018

Pamiers : compte rendu des élu·e·s France insoumise régionaux

“Service après vote”, proposé par Myriam Martin, Jean-Christophe Sellin et Guilhem Serieys, nos trois conseillers régionaux insoumis d’Occitanie. L’occasion pour eux de nous parler de leur travail à la Région.

Auch : pour la création d’un statut qui protège les lanceurs d’alerte

Je tiens à remercier celles et ceux qui soutiennent Céline Boussié dans son combat contre la maltraitance, pour m’acceuillir encore une fois chaleureusement et pour réclamer plus largement un véritable statut du lanceur d’alerte en France ! Bravo à elle pour son courage.

Les lanceuses et lanceurs d’alerte sont nos dernières vigies citoyennes. Par leur courage, ces femmes et ces hommes rendent un immense service à notre démocratie. Vivement un véritable statut qui permette de les protéger !

Auch : Soutien à Céline Boussié devant le tribunal de Auch

“Merci Céline d’avoir ouvert la voix. Tu as eu du courage. Tu as mon soutien en tant que citoyen. Et assure toi d’avoir aujourd’hui, demain et pour toujours le soutien du groupe parlementaire de la France Insoumise”.

Auch : Soutien à Céline Boussié, lanceuse d’alerte

Aujourd’hui, je suis aux côtés de Céline Boussié pour son procès face à ses anciens employeurs. Encore merci et bravo à Céline Boussié pour avoir lancé l’alerte.

Assemblé nationale : mission Loto du patrimoine

À l’Assemblée nationale, nous continuons les auditions pour la mission visant à établir une première évaluation du Loto Du Patrimoine avec la Direction Générale des Patrimoines du Ministère de la Culture et de la Communication.

Actualité

Retrouvez ici mon actualité la plus récente à l’Assemblée nationale, en Ariège ainsi que lors de mes déplacements en France et à l’étranger.

Quelles perspectives d’avenir pour nos étudiants ?

Dans le cadre de la commission Culture, j'ai posé une question à Madame VIDAL, Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. « J'ai été frappé par la contradiction entre le rapport du Ministère sur Parcousup et la réalité des faits dénoncés par les lycéen·ne·s devant plus de 100 établissements bloqués sur la journée...

Lire la suite…
Quelles perspectives d’avenir pour nos étudiants ?

LA RÉUNION : IL N’Y A PAS D’ORDRE PUBLIC SANS JUSTICE SOCIALE

Le 21 novembre 2018, j'interroge le Premier Ministre lors des Questions au Gouvernement, sur la situation explosive que connaît l'île de la Réunion. « Depuis plus d’un an, mon collègue Jean-Hugues RATENON, que j’associe à cette question, vous alerte sur la situation explosive que connaît l’île de La Réunion. Ce...

Lire la suite…
LA RÉUNION : IL N’Y A PAS D’ORDRE PUBLIC SANS JUSTICE SOCIALE

CANAL FI

La web télé de la France insoumise

Merci de partager

Vous aimez le site ? Faites-le connaître en le partageant avec vos amis !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer