les états généraux de l'ariège

Cohésion sociale, culture et solidarités

associations, culture, sport, immigration, pauvreté, solidarité, citoyenneté, etc.

Près de 5 800 associations œuvrent en Ariège dans tous les domaines, grâce à l’engagement de 50 000 bénévoles. Plus de 500 associations emploient environ 4 500 salariés. 14 d’entre elles en comptent plus de 50, mais 60% ont moins de 3 salariés. Le secteur associatif joue un rôle majeur pour la cohésion sociale. Il contribue à la sociabilisation de tout.e.s, véhicule des valeurs positives, joue un rôle de vigie citoyenne et apporte de nombreux services essentiels à la population.

La majeure partie des emplois associatifs du département concernent le secteur social, et notamment l’offre d’hébergement social et d’hébergement médicalisé qui est supérieure à la moyenne nationale. Pour les personnes et les familles à la rue ou en très grande précarité, il existe plusieurs dispositifs depuis le Centre d’Hébergement d’Urgence (CHU) jusqu’à la pension de famille, en passant par les centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) et les foyers jeunes travailleurs (FTJ). Tous dispositifs confondus, le département dispose d’environ 400 places, plus ou moins 15 places en période hivernale. Il existe aussi 3 accueils de jour, à Foix, Pamiers et Saint-Girons. Est-ce que l’offre d’hébergement d’urgence répond aux besoins en Ariège ? Quelles difficultés rencontrent les associations gestionnaires de ces centres ? Par ailleurs, quel accompagnement est proposé aux personnes qui se trouvent en grande précarité sociale et peut-on évaluer l’efficacité des actions menées dans ce domaine ?

Concernant l’accueil des migrants, on compte un peu plus de 210 places d’hébergement pour les demandeurs d’asile, réparties entre les Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile (CADA) et les Hébergements d’Urgence pour demandeur d’asile (HUDA). Comment cela se passe pour cette population ? Est-ce que les moyens mis en œuvre sont suffisant ? Par ailleurs, le Conseil Départemental a la responsabilité de prendre en charge chaque année des dizaines de mineurs non accompagnés, dont la plupart viennent d’autres départements. Leur nombre a triplé durant la dernière décennie et le coût annuel pour la collectivité avoisine les 2 millions d’euros. Plus de 80% de ces jeunes sont placés dans des familles d’accueil sur le département, avec un accompagnement limité. Quelle évaluation pouvons-nous faire de la prise en charge proposée ? Que pourrions-nous faire pour améliorer le dispositif ?

En Ariège, le taux de pauvreté atteint 18,2%. La moitié des foyers disposent de revenus annuels inférieurs à 18 000 €. Le taux de chômage se situe autour de 11%, avec plus de 17 000 demandeurs d’emploi. De nombreux acteurs interviennent pour tenter d’améliorer la situation et plusieurs dispositifs ciblés existent, pour favoriser la réinsertion par l’emploi, pour lutter contre la pauvreté, la précarité énergétique, etc. Quel bilan pouvons-nous faire des actions déjà mises en œuvre ? Comment faire pour mieux soutenir les associations qui interviennent dans ces domaines et améliorer les dispositifs existants ?

Avec le vieillissement de la population, et compte-tenu de la faible densité de l’habitat, le problème de l’isolement des personnes les plus fragiles se pose. Plusieurs services se sont développés pour tenter d’en limiter les conséquences : services d’aide à domicile, épicerie sociale itinérante, dispositifs monalisa, clubs des aînés, etc. Est-ce que ces initiatives constituent une réponse suffisante pour lutter contre l’isolement ? Que pourrions-nous faire d’autre ?

Nous avons la chance d’habiter un département où l’on observe globalement une certaine dynamique culturelle. De nombreuses associations œuvrent sur le territoire pour permettre un accès à la culture pour le plus grand nombre, en dépit des difficultés inhérentes au caractéristiques très rurales de l’Ariège, et des moyens limités dont elles disposent. Que peut-on dire de l’offre culturelle en Ariège ? Est-elle suffisamment  diversifiée et accessible, du point de vue économique et géographique ? Quelle est la situation des nombreux acteurs de la culture dans le département ?

L’Ariège serait relativement bien dotée en équipement sportif, avec plus de 800 équipements répartis sur le territoire. La plupart de ces installations sont concentrées sur les quatre principaux bassins de vie du département : Foix, Pamiers, Lavelanet et Saint-Girons. Un sondage réalisé en 2012 dans le cadre de l’étude préparatoire au Schéma départemental des pratiques sportives de l’Ariège indiquait qu’environ un quart de la population était insatisfaite de l’offre en équipements sportifs, jugée pas assez diversifiée. Par ailleurs, la même étude estimait que près de 70% des équipements existants avaient plus de 30 ans. Est-ce que la situation a évolué depuis ? Quelle appréciation pouvons-nous faire de l’offre sportive en Ariège ? Comment s’en sortent les nombreux clubs existants ? Quid du handisport ?

L’action des associations se situe dans bien d’autres domaines encore : préventions, lutte contre les discriminations de toutes sortes, la santé et le bien-être, la vie familiale, mais aussi le domaine des loisirs, les comités des fêtes, les clubs de rencontres, etc. Par ailleurs, la cohésion sociale se construit aussi à travers des politiques de mixité sociale en termes de logements, par l’action tournée vers la jeunesse, par l’éducation populaire et tout ce qui contribue à l’éducation à la citoyenneté. Il s’agit d’un sujet très vaste et il existe bien des manières de l’aborder.

Vous pouvez laisser ci-dessous votre contribution. Les constats que vous ferez ainsi que votre analyse sont précieux et ils permettront de faire émerger à l’issue de cette consultation publique le meilleur de l’intelligence collective, au service de l’Ariège et de ses habitant.e.s.

Vos contributions

Si vous souhaitez participer à la réflexion collective, n’hésitez pas à donner votre point de vue sur le sujet qui vous tient à cœur concernant la cohésion sociale, la culture et les solidarités en Ariège. Pour cela, vous pouvez rédiger votre contribution via le formulaire ci-dessous.

6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Zolli Aurélien
3 juillet 2020 17 h 42 min

Culture/Patrimoine : Renforcer et soutenir la production de spectacles vivants mettant en valeur le riche patrimoine ariégeois, afin de le valoriser autant auprès des touristes que des habitant.e.s. Proposer à des artistes (locaux) de transmettre avec leur sensibilité l’histoire locale et les mémoires des Ariégeois.e.s. Au delà des sites et de l’histoire remarquables de notre département, le témoignage mémoriel des aîné.e.s est une véritable richesse que les artistes peuvent sublimer, en créant notamment du lien dans les Ephad, et sur tout le territoire, des petits villages de montagnes aux villes.

Code postal
09230
VERNHES
30 juin 2020 10 h 54 min

Que chaque ville ou village puisse avoir une salle à disposition des habitants QUEL QUE SOIT LEUR AGE, et donc, qui puisse accueillir des enfants, pour se rencontrer autour d’un thé, d’un repas même, d’un bouquin ou en musique, .pour discuter, philosopher, débattre, se cultiver.. se connaître et donc moins se craindre, et peut-être construire ensemble… l’Ariège du monde d’après !???(au risque d’être un peu “cliché”)

Code postal
09350
Cousin Sylvie
25 juin 2020 15 h 50 min

Oui, une ADDA sur le territoire pour qu’il y ait une véritable politique culturelle affichée et transparente du département.
Une sensibilisation des élu·e·s à la culture, pour que culture ne rime plus forcément avec attractions touristiques.

Code postal
09350
Zolli Aurélien
15 juin 2020 15 h 02 min

Culture – Spectacle vivant : Mise en place d’une agence type ADDA au niveau départemental. Mise en réseau des différents acteurs culturels ariégeois (compagnies, artistes, structures..), soutien à la création et à la diffusion, y compris et particulièrement dans des lieux non dédiés (afin de favoriser l’accès à la culture et au spectacle vivant à de nouveaux publics). Favoriser la possibilité de pouvoir vivre de la culture sur le territoire, en développant les occasions de jouer, la médiation culturelle… De nombreuses initiatives oeuvrent déjà en ce sens et elles gagneraient à être plus soutenues.

Code postal
09230
Linda Manceau
28 mai 2020 11 h 53 min

Créer un Observatoire Départemental du Bien Être de nos ainés dans les EHPAD

Code postal
09100
Manceau Linda
26 mai 2020 12 h 01 min

CITOYENNETÉ : à l’heure de la multiplication des usages numériques, pourquoi ne pas généraliser la caption vidéo de toutes les assemblées citoyennes ( Conseils Municipaux, plénières du Conseil Départemental, CESED, (avec du matériel performant) Cela pourrait contribuer à enrayer la défiance des citoyens envers leurs élus et favoriserais la transparence dans les prises de décisions et inciterait nos élus à travailler mieux pour l’intérêt général …

Code postal
09100

Accueil

La transition écologique
et paysanne

Economie et emplois
en Ariège

Populations et
aménagement du territoire