M. Michel Larive alerte M. le Ministre de la Culture sur le procès en cours, intenté par Monsieur David Rowat BARCLAY, à l’auteur Hedi Tillette de Clermont Tonnerre, à son éditeur, à la Compagnie « Théâtre Irruptionnel » ainsi qu’au Théâtre de Poche Montparnasse et à son directeur.
Cette plainte vise à interdire l’édition et la représentation de l’œuvre dramatique « Les deux frères et les Lions », à asphyxier financièrement les mis en cause. Bien sûr, il s’agit d’une affaire judiciaire et la justice dira le droit le 13 mai au Tribunal de Caen. Mais il lui semble que l’Etat français ne peut être indifférent à cette affaire qui touche à la liberté de création. L’ensemble des acteurs de la scène s’est d’ailleurs ému de cette attaque liberticide de ce milliardaire britannique spécialiste de l’optimisation fiscale. De nombreux auteurs et critiques s’interrogent : que serait l’art s’il ne pouvait plus se saisir du réel ? En France, la publication d’œuvres et leur représentation ne peuvent être censurées ou carrément interdites pour plaire à une l’oligarchie dominante. Le député Michel Larive pense que c’est votre rôle de protéger les auteurs, les artistes et leur totale liberté de création. Monsieur le Ministre, que comptez-vous faire concrètement ?