Si nous avons choisi de porter ce thème dans les murs de l’Assemblée nationale, cela n’est pas un hasard. Tout d’abord, nous sommes partis d’un constat criant : les artistes auteurs sont frappés de plein fouet par la précarité. Ensuite, il faut souligner qu’aucune proposition de loi portant sur la culture n’a été proposée au sein d’une niche parlementaire depuis vingt ans ! C’est dire à quel point la culture est reléguée au dernier rang des politiques publiques… Elle a progressivement disparu du débat public et du débat politique. Ce fait est très préoccupant si l’on croit à l’émancipation humaine et à la place de la culture comme vecteur d’intelligence.
Partant de ces observations, nous nous sommes tournés directement vers les principaux intéressés, les artistes-auteurs, pour construire avec eux une proposition de loi qui soit adaptée à leurs attentes et aux attentes du secteur. Parce que lorsque nous faisons une loi, nous avons à cœur son utilité réelle en faveur de l’intérêt de chacun. C’est ainsi qu’ont débuté les auditions à l’Assemblée nationale.

Pendant plusieurs semaines, soucieux d’entendre toutes les parties prenantes sur le sujet et afin d’avoir une vision globale de la question, nous avons auditionné de nombreux acteurs (artistes, syndicats, institutions, etc.) :

  • Mme Katerine Louineau, déléguée au comité des artistes auteurs plasticiens (CAAP) et chargée des relations avec les parlementaires,
  • Syndicats des photographes (SNP) – M. Jorje Alvarez, photographe, chargé de mission, et M. Tomoya Fujimoto, photographe,
  • Manon Herraez, auteure de bandes dessinées,
  • Christian BENEDETTI, acteur, metteur en scène, directeur du Théâtre-Studio à Alfortville
  • Léa Le Bricomte, artiste plasticienne,
  • Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques (ADAGP) – Mme Marie-Anne Ferry-Fall, directrice générale et M. Thierry Maillard, directeur juridique,
  • Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM) – M. David El Sayegh, secrétaire général, Mme Juliette Poiret, chargée de mission, et M. Blaise Mistler, directeur des relations institutionnelles,
  • Mme Anne-Marie Le Guével, administratrice de la Maison des Artistes et de l’Agressa,
  • Mme Sylviane Tarsot-Gillery, directrice générale de la création artistique, M. Pascal Perrault, adjoint à la directrice générale, et Mme Marianne Berger, adjointe à la chefferie du service des arts plastiques.

Retrouvez ici toutes les informations sur la proposition de loi : https://lafranceinsoumise.fr/assemblee-nationale/niche-parlementaire-du-21-fevrier-2019/proposition-de-loi-visant-a-linstitution-dun-fonds-de-soutien-a-la-creation-artistique/