Intervention lors de la discussion générale dans le cadre du projet de loi pour une Ecole de la confiance.

” Je ne comprends pas cette politique. L’objectif n’est pas d’améliorer la situation, mais de fermer des classes et des écoles. “On nous dit, il faut rendre des postes, mais on les a pas volés ces postes, on en a besoin !” Ça, c’est le cri du cœur d’une institutrice que j’ai rencontrée samedi, lors d’une manifestation pour le maintien des postes d’enseignant·e·s de son RPI. C’est toute la communauté éducative qui se sent coupable d’un délit qu’elle n’a pas commis. Depuis plus de 20 ans, nous entendons la même rengaine en Ariège, comme dans tous les départements ruraux de France, vous devez rendre des postes ! Non, ça suffit !
(…)
Aujourd’hui lorsqu’une école ferme, c’est une insulte à notre avenir et votre gouvernement, dans sa grande responsabilité, amplifie les inégalités territoriales en la matière ! “