La niche parlementaire représente le jour de l’année où les groupes d’oppositions, comme la France insoumise, peuvent présenter leur propre ordre du jour à l’Assemblée, afin qu’il soit amendé et débattu par tou·te·s les député·e·s.

En l’occurrence, notre groupe a décidé de présenter le 21 février dernier, six propositions de loi,  qui soulèvent des questions de société et concernent l’intérêt général :

  • le RIC -Référendum d’Initiative Citoyenne-,
  • l’interdiction du glyphosate,
  • la lutte contre la malbouffe,
  • l’instauration d’un fonds de soutien à la création artistique,
  • la gratuité du permis de conduire et
  • l’interdiction du travail détaché.

Afin d’élaborer ces propositions de loi, un important travail en amont a été nécessaire. Ainsi, chaque rapporteur des textes a auditionné des spécialistes, des personnes directement impactées par ces sujets, et bien d’autres acteurs impliqués. Les groupes d’actions de la France insoumise ont également pris part au processus en organisant des ateliers des lois pour co-construire les lois.

Malgré l’intérêt de toutes ces propositions en faveur du bien commun, de l’intérêt général et du plébiscit citoyen qu’elles ont reçu, la majorité les a rejeté soit en déposant des amendements de suppression aux articles, et donc en vidant de leur contenu nos propositions, soit en votant contre. C’était sans compter sur le projet de loi pour lutter contre la malbouffe sur lequel nous pouvons nous réjouir d’une petite victoire, puisque ce texte, porté par mon collègue Loïc Prud’Homme, a été voté à l’unanimité, une fois vidé de sa substance évidemment… il n’empêche que de réelles avancées concernant le NUTRISCORE vont être rendues possible. En effet, il  sera désormais obligatoire dans les publicités sur tous supports télé, radio et numériques malgré l’opposition du gouvernement. En revanche, l’éducation des enfants sur le sujet, pourtant primordiale, n’évolue pas. Retrouvez toutes les informations sur cette loi ici : https://lafranceinsoumise.fr/assemblee-nationale/niche-parlementaire-du-21-fevrier-2019/proposition-de-loi-visant-a-proteger-la-population-des-dangers-de-la-malbouffe/?fbclid=IwAR1hNoC8Y3RUbkZjkW4imGEIDikyxX1np1QmbhJt9BJlGAAo4jUaVCKnYwY

Les propositions que nous avons porté le 21 février 2019 lors de notre niche parlementaire n’étaient pas des sujets clivants et auraient pu faire consensus auprès des autres groupes parlementaires; mais il faut croire que pour certains, les clivages politiques sont plus forts que les avancées sociales et sociétales ainsi que le bien être de nos concitoyens.